Années 1970 et 1980, un temps avec les jeunes

Enseignement des arts plastiques :
— Les matières, le volume, la couleur
— La mise en oeuvre de tous les moyens d’expressions plastiques
— La pédagogie, les difficultés scolaires
— Le yoga et ses applications dans l’enseignement

À partir de 1985, un temps avec les enseignants et les formateurs

Deux ans pour valider un DESS en ingénierie de la formation, formation des formateurs. Spécialisation en remédiation cognitive.
Il devient évident que chacun est unique face à l’apprentissage des savoirs et savoir-faire et que le monde de l’éducation nationale est inadapté pour beaucoup d’apprenants.

Le travail de formation des adultes contraint à organiser à la fois ses connaissances et ses méthodes de transmission. C’est vers l’ouverture et l’adaptation du maître à l’élève qu’il s’oriente.

L’aquarelle prend une place importante. Lumière, espace, maîtrise du geste. Efficacité et sobriété.

1991, un temps en faveur de l’artisanat

En 1991, Mayn Séry fonde « Elementa », une association dont l’objectif est de travailler à la relance des artisanats des métaux.

En 1995 se tient le premier Symposium de la Forge Européenne en Normandie. Puis suivent les éditions de 1997, 1999 et celle de 2001 qui se tient à l’École des Mines d’Albi.

Le 1er janvier 2000 paraît « Forges et Fèvreries », mensuel consacré aux métiers de forge. Puis en octobre 2000 se tient le premier salon « les Fèvres », consacré aux artisanats des métaux.

En janvier 2002, l’IFRAM (Institut de Formation et de Recherche pour les Atisanats des Métaux) prend en main le prolongement des actions d’ « Elementa ».
Le trimestriel s’appelle désormais « Fèvres ».